Qui est en ligne
9224 abonnés | 51516 messages
26 Personne(s) en ligne (26 Personne(s) connectée(s) sur Forum) : plus...
Anniversaires

Pas d'anniversaires aujourd'hui.

Partenaires
Forum Poker Le Club des Clubs Maison de quartier Francisco Ferrer MonCoachPoker.fr Poker Production Winamax
Forums - réponses récentes

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Jeu réaliste vs Jeu idéaliste.
Money... maker.
Inscrit : 12/03/2010
De Guillaume
Messages: 935
Ca fait un moment que je n'ai pas posté de vidéo et la raison est simple, c'est que je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment. J'ai quelque chose en cours de préparation mais il va falloir attendre que je trouve du temps pour jouer.

Du coup je vais vous parler de complètement autre chose !

Je jouais hier soir au Badminton dans une compétition en équipe (style coupe Davis). On a gagné la rencontre mais on a perdu de peu le double mixte notamment par ma faute. L'analyse de la défaite est assez simple: On faisait trop de fautes, j'ai notamment du faire 8 fautes sur mon service au dernier set (sur 21 points ça fait mal). La question c'est pourquoi je fais des fautes sur mon service alors que je sais servir. La réponse c'est que je suis sous pression et je n'arrive pas à me détendre et à jouer comme à l'entrainement. Mais en creusant plus, je me suis aperçu que je cherchais absolument à réussir un service parfait alors que le niveau des adversaires ne le justifiait pas. Comme m'a dit ma partenaire, j'aurais pu servir bêtement en cloche, ça nous aurait désavantagé mais moins que de perdre le point sans se battre. Pour reprendre un terme cher aux commentateurs sportifs (que je n'avais jamais compris), j'ai manqué de réalisme. La chose réaliste à faire aurait été d'assurer les services quitte à être un peu en difficulté au lieu d'essayer de faire un service nickel (j'en ai quand même réussi un pour huit ratés)

Pourquoi je vous parle de tout ça ? Car je crois que ce manque de réalisme m'arrive dans de nombreuses situations et notamment au poker. Je cherche à chaque fois à faire le coup parfait plutôt que de faire le coup avec moins d'EV que je connais - a l'inverse de Unouno par exemple. Je me demandais d'ailleurs comment Unouno ou Amorasix pouvait être beaucoup plus efficace que moi bien que je pense qu'ils sont un peu moins technique. Je pense, en y réfléchissant bien qu'ils sont beaucoup plus réalistes que moi dans leur jeu. Ils considèrent à chaque fois tous les méta-paramètres comme le type de tournoi, le moment du tournoi, leur état d'esprit ...

Un autre exemple de réalisme au poker se voit lors du King 5. On sait tous que l'équipe des fishoux comporte les meilleurs joueurs que je n'ai jamais vu à Pokerennes. Et pourtant, année après année, ils échouent au stade 1 du King 5. Pourquoi ? Parce que ce tournoi n'a rien du poker comme on le connait. Il faut parfois se laisser mourir pour l'équipe, chose incroyable quand on sait que la stratégie de base du tournoi est de ne pas se laisser mourir.

Le problème du jeu réaliste, c'est qu'il empêche toute marche de progression car par essence, on cherche à faire ce qu'on sait faire sans jamais dévier. Et sans progression, on sait tous qu'il n'y a aucun moyen de survivre dans le monde du poker. (Une explication de pourquoi Unouno a du mal en NL10 ?)- D'un autre côté, le jeu idéaliste coute cher puisque l'on commet énormément d'erreurs durant la phase d'apprentissage. On progresse mais en perdant énormément pour une marge de progression parfois infime. La solution ? Si on reprend l'exemple du badminton (ou du sport en général), la réponse est simple. Il faut mettre en place un jeu idéaliste lors des entrainements et un jeu réaliste lors des compétitions. Pour le poker, il faudrait donc des sessions d'entrainements (sans multitabling par exemple) ou l'on accepte de faire des erreurs pour apprendre de ces erreurs. Puis des sessions de compétitions (ou on multitable par exemple) et ou l'on adopte un jeu plus réaliste.

Qu'en pensez vous ? Pensez vous être un joueur plutôt réaliste ou idéaliste ?

Posté le : 06/03/2015 14:23

Re: Jeu réaliste vs Jeu idéaliste.
Encore rasé de près...
Inscrit : 02/10/2014
Messages: 58
Je pense que la solution est l'adaptation. Chose que je n'ai pas su appliquer au Wipt par exemple. Il faut adapter son jeu en fonction de tous les paramètres. Un coup EV+ en théorie du jeu sera peut être moins EV+ qu'un autre contre un certain type de joueur sur un certain type de jeu. Quand on pense avoir un edge il faudrait aussi, sans doute, lacher un peu d'EV au profit d'une baisse de la variance. Le coup qui entraînera le plus d'EV et parfois le plus de variance et parfois à sacrifier au profit d'un coup un peu moins EV+ et beaucoup plus low variance.

Posté le : 06/03/2015 15:26

Re: Jeu réaliste vs Jeu idéaliste.
Trésorier
Inscrit : 08/09/2012
Messages: 442
Euh....
La, je suis perdu...
Clairement, en sport, comme en poker, je suis un joueur réaliste.
Je sais (je pense) m'adapter aux joueurs qui sont en face de moi.
Beaucoup moins de technique que les deux premières personnes qui ont posté, mais quelques résultats...

Posté le : 06/03/2015 16:59

Re: Jeu réaliste vs Jeu idéaliste.
Bientôt le WPT !
Inscrit : 13/01/2013
De Rennes
Messages: 397
Etant joueur de Tennis de table, cela fait déjà plusieurs mois que je pense qu' un parallèle entre le Tennis de table et le poker existe.

Au tennis de table comme au poker, il y a des styles de jeu différents, des défenseurs qui jouent loin de la table et qui vont performer contre des joueurs qui vont attaquer sans cesse et vont même aller jusqu'à provoquer la prise d'initiative de son adversaire pour se retrouver dans sa zone de confort. Ce sont des joueurs qui vont faire peu de points gagnants mais vont faire extrêmement peu de fautes directes.

Il y a donc des joueurs agressifs qui dès la première prise de balle vont tout faire pour prendre l'initiative quitte à faire la faute mais vont faire un maximum de points gagnants. Il y a également des joueurs sérieux qui ont un niveau assez homogène entre la défense et l'attaque.

Mais la dimension très importante est qu'il y a le style de jeu que l'on aime pratiquer, qui nous fait prendre du plaisir et le jeu efficace par rapport au jeu de son adversaire quitte à jouer contre nature mais qui va nous faire gagner le match malgré un plaisir moindre.

Entre jeu idéaliste et jeu réaliste, je pense que la différence se trouve ici. Veut-on jouer pour réaliser le coup parfait qui nous donnera le plaisir recherché, quitte à faire plusieurs fautes pour arriver à ce coup gagnant tout en imposant son style de jeu. Ou alors veut-on jouer un jeu qui va s'adapter à nos adversaires quitte à jouer contre-nature pour faire sortir les joueurs de leur zone de confort et leur faire commettre des fautes, ce qui nous permettra de gagner des jetons, malgré sans doute un plaisir moindre sans le coup parfait qui fait rêver.

L'idéal est de pouvoir explorer les deux types de jeu.

Je suis assez d'accord avec Guitou et c'est très souvent ce que je pratique en sport. J'utilise l'entrainement pour mettre le plus souvent beaucoup d'intensité dans mes exercices techniques afin de travailler en zone d'inconfort physique, tactique et technique, quitte à faire beaucoup de fautes et de comprendre le pourquoi de ces fautes. Au moment de la compétition, il y a des gestes techniques, des schémas tactiques et une dimension physique qui devient plus naturel, sans que l'on ait à se poser trop de question sur comment faire mon attaque, comment faut-il défendre puisque ces éléments ont été acquis à l'entrainement.

Posté le : 07/03/2015 11:41





[Recherche avancée]